La rénovation du Swiss Life Brannhof sur la Bahnhofstrasse de Zurich progresse à grands pas. Que s’est-il passé sur le chantier au cours des derniers mois ? Quelles découvertes ont réservées jusqu’à présent les travaux et quelles sont les prochaines étapes ? Impressions depuis le chantier.

Depuis mars 2020, Swiss Life rénove les biens situés aux 75 et 79 de la Bahnhofstrasse de Zurich. A l’été 2021, le complexe immobilier historique a été rebaptisé « Swiss Life Brannhof », d’une part, en hommage à Julius Brann, pionnier et fondateur du grand magasin ouvert en 1912, d’autre part, en référence aux modifications architecturales et au nouveau concept d’utilisation de Swiss Life. Des surfaces commerciales modulables seront créées du premier sous-sol au premier étage, sur environ 4600 m², tandis que les étages supérieurs accueilleront des bureaux sur environ 5600 m². Un café avec un étage ouvert est prévu à l’angle du Bahnhofstrasse 79 et de la Pestalozziwiese.

Achèvement des travaux de génie civil

Au cours des derniers mois, bien des choses se sont passées derrière les échafaudages couverts de bâches du chantier de Swiss Life Brannhof. L’une des étapes clés a été l’achèvement des travaux de génie civil. Dans le cadre de la construction en partie sur cave et de la sécurisation de la fouille pour un troisième sous-sol, une technique très complexe, les ouvriers ont pu profiter d’un aperçu surprenant des méthodes de construction d’autrefois. En cassant les dalles de sol, ils ont par exemple eu la surprise de tomber sur des rails de chemin de fer qui avaient probablement été utilisés en 1910 avec d’autres matériaux résiduels comme armature pour renforcer les dalles de béton de manière peu coûteuse. En revanche, les ouvriers n’ont pas retrouvé de coffret des certificats de l’époque de Brann. Lors de la pose de la première pierre, ils ont toutefois déposé une capsule temporelle contenant des documents de Swiss Life.

Un bâtiment historique

« Ce qui est fascinant dans ce projet d’assainissement, c'est la diversité de la substance historique encore présente, datant des années 1910, jusqu’au début des années 1930 », déclare Christoph Kling, responsable du projet Construction, Swiss Life Asset Managers. « La Bahnhofstrasse ne compte pas beaucoup de bâtiments de cette taille entièrement assainis et conservant autant de la substance originale. » Et ce, alors que le bâtiment a été rénové à plusieurs reprises au cours des décennies. Durant les travaux d’assainissement, l’original réapparaît sous d’innombrables couches et dans des états différents. Les grandes colonnes rondes du rez-de-chaussée en sont un parfait exemple: au départ, elles étaient recouvertes de crépi et bordées de stuc, puis elles ont été habillées de carreaux de mosaïque, avant d’être à nouveau recouvertes de crépi, de toutes sortes de peintures, et même de PVC. Désormais, ces colonnes sont remises en valeur. Mais il n’est pas toujours possible de préserver la substance historique. Par exemple, le parquet à chevrons n’a pas pu être rénové: celui-ci était tant imbibé de colle, usé et imprégné de substances nocives par tous les revêtements de sol qui ont été appliqués par la suite qu’il a fallu l’enlever.

D’autres éléments ont besoin d’une restauration complète, comme les fenêtres à croisillons en bois datant de 1911 dans certains étages supérieurs, ou doivent être mis en lumière, comme les anciennes cages d’escalier de la Lintheschergasse avec leurs carrelages et leurs faïences d’origine. Les 10 000 vitraux colorés d’Otto Morach feront également l’objet de restaurations. De même, il y aura à nouveau un atrium, comme on peut le voir sur d'anciennes photos de l’entrepôt Brann et comme il était si typique des premiers grands magasins. Fermé depuis longtemps au profit d’une plus grande surface de vente, sa reconstruction va permettre d’éclairer de manière optimale les bureaux situés aux étages supérieurs.

Nombreux chantiers sur le chantier

Sur ce chantier, beaucoup de choses se déroulent en même temps. Tandis qu’au sous-sol la pelleteuse est encore en action et que des grues dépassent toujours de l’intérieur, des fenêtres sont rénovées, des lucarnes sont terminées, des cages d’escalier sont bétonnées, et des conduits de ventilation et de chauffage sont aménagés.

Les échafaudages et leur revêtement imprimé sont en train d’être enlevés, dévoilant peu à peu le Swiss Life Brannhof et sa façade de grès rénovée. Les grands vitrages seront ensuite installés au rez-de-chaussée. «Bien que nouveaux, ils doivent conserver un lien avec l’histoire. C’est pourquoi nous avons opté pour des profilés en bronze de construction. Ce matériau vieillit très bien et est durable», souligne Christoph Kling.

Simultanément, l’aménagement intérieur se poursuit. L’un des chantiers les plus complexes est celui du nouveau hall de la Lintheschergasse. Les vitraux colorés restaurés doivent y être installés et un vitrage thermique supplémentaire doit être posé de l’intérieur. Le toit et des lucarnes doivent encore être construits au-dessus du hall, les installations techniques, les dispositifs de protection contre les incendies et les tests correspondants des installations viendront ensuite, tout comme la pose d’un crépi Stucco-Veneziano de haute qualité et d’un éclairage LED spécial dans le hall. Il y a donc encore du travail d’ici l’ouverture prévue des surfaces de vente à l’automne 2023.

Karin Pache, Communications, Swiss Life Asset Managers

En savoir plus sur Swiss Life Brannhof

Swiss Life Brannhof – la coulée d’une cloche pour « Art et bâtiments »

« Swiss Life Brannhof » : esprit pionnier dans la Bahnhofstrasse de Zurich

Découvrez ici les classes d'actifs dans lesquelles Swiss Life Asset Managers investit.

Autres articles intéressants

Wasserkraft; Staumauer des Wasserkraftwerks Grimsel, Schweiz, Europa

Développement durable

Comment développer davantage les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables représentent une part élevée dans le mix énergétique de la Suisse. Depuis des décennies, l’énergie hydraulique couvre environ 60% de la production d’électricité nationale. La Suisse fait ainsi figure de bon élève en comparaison internationale. En revanche, pour ce qui est de la part des énergies renouvelables comme le photovoltaïque ou l’éolien, la Suisse arrive en bas de classement en Europe. Malgré un contexte favorable, le chemin est encore long avant que la Suisse n’atteigne un approvisionnement en énergie issu à 100% de sources d’énergie renouvelables, comme le prévoit la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération.

Lire plus
Mood-Image Eco Campus

Actifs réels

Intelligent et durable : l’immobilier à l’épreuve du temps

Alors que la population urbaine mondiale va doubler d’ici 2050, l’immobilier doit s’adapter rapidement pour éviter l’accélération du changement climatique.

Lire plus
Green_Marmot_Blick_vom_Balkon

Actifs réels

Hôtel capsule – l’évolution moderne du modèle de l’auberge

Mohamed Taha, gérant du Green Marmot à Zurich, confie dans un entretien les raisons qui l’ont poussé à créer un hôtel capsule. Il nous parle de ses expériences durant la pandémie et après la levée des restrictions liées au Covid, ainsi que des hôtes particuliers.

Lire plus