L’inflation ne cesse d’augmenter. Dans la zone euro, elle a récemment atteint 7,5%. En choisissant les infrastructures, les investisseurs peuvent s’en protéger partiellement.

Dominik Meyer, Client Portfolio Manager Infrastructure & Head Products, Swiss Life Asset Managers, explique pourquoi les participations aux placements en infrastructures sont avantageuses en période d’inflation croissante.

En période de hausse de l’inflation, les entreprises qui possèdent ou exploitent des infrastructures constituent une option d’investissement intéressante. Les investissements dans des infrastructures associées à des actifs réels et générant des flux de trésorerie opérationnels stables, transparents et prévisibles offrent une protection partielle contre l’inflation. Les investisseurs qui s’attendent à une hausse de l’inflation peuvent donc protéger leur portefeuille, du moins en partie, contre une lente dévaluation de la monnaie. En comparaison à long terme, les infrastructures génèrent un rendement nettement supérieur au taux d’inflation.

Cela s’explique par les caractéristiques spécifiques des entreprises d’infrastructures, comme en témoigne l’exemple de bon nombre d’exploitants d’autoroutes à péage. En effet, les concessions routières octroyées par le régulateur comportent souvent des clauses d’adaptation des frais de péage. Le cadre réglementaire, les concessions et les contrats à long terme peuvent prévoir explicitement une indexation des revenus de l’entreprise d’infrastructures sur l’inflation.

Des barrières à l’entrée renforcent la position sur le marché et la capacité à augmenter les prix
Même en l’absence de clauses d’ajustement des prix explicites, c’est-à-dire garanties par contrat, les exploitants d’infrastructures peuvent compter sur une importante capacité à augmenter les prix et répercuter, du moins en partie, les taux de renchérissement sur les clients. Cela s’explique par leur position généralement forte dans la chaîne de valeur, l’importance parfois systémique de leurs produits et services ou le quasi-monopole dont elles disposent dans de nombreux secteurs.

En outre, il existe d’importantes barrières à l’entrée sur le marché pour le secteur des infrastructures, principalement dues au cadre réglementaire, à la disponibilité des surfaces et aux investissements initiaux élevés. Souvent, les clients n’ont donc guère d’alternatives pour les services d’infrastructures. Des hausses de prix, même conséquentes, n’ont donc que rarement entraîné une baisse de la demande basée sur le volume pour les gestionnaires d’infrastructures. La protection des revenus des entreprises d’infrastructures contre l’inflation dépend toutefois avant tout du secteur et du cadre réglementaire propre à chaque pays. Du point de vue de l’investisseur, la transparence du processus décisionnel réglementaire ainsi que la sécurité réglementaire sont des éléments décisifs à cet égard. En outre, il convient de tenir compte du décalage avec lequel les augmentations de prix dues à l’inflation peuvent être réalisées.

La protection contre l’inflation dépend du secteur et du régulateur
Les fournisseurs réglementés sont connus pour leur très bonne protection contre l’inflation. La plupart du temps, les règles sont claires pour ce segment et se fondent soit sur un indice d’inflation généralement accepté, soit sur l’évolution des prix et des coûts des biens et matières premières achetés. Pour certains fournisseurs d’importance systémique, il existe en outre des modèles tarifaires fixés par l’Etat qui définissent un bénéfice théorique ou permettent de couvrir intégralement les coûts de revient au moyen de prix fixés en conséquence. En outre, dans ces segments, il s’agit d’entreprises établies de longue date, connues pour leur grande transparence dans la mise en œuvre d’adaptations de prix.

Importance sociale des investissements en infrastructures
Les participations dans des sociétés d’énergie et d’infrastructures sont des valeurs réelles. De manière générale, de telles participations en actions ont l’avantage sur les valeurs nominales que non seulement les prix des intrants, mais aussi les prix de vente aux clients peuvent être adaptés, c’est-à-dire augmentés en période d’inflation. L’effet est également positif sur les flux de trésorerie futurs, qui influent sur le potentiel de dividendes et de plus-values. On dit que le rendement des actions de ce type est corrélé positivement à l’inflation et qu’il permet par exemple de préserver le pouvoir d’achat des capitaux de prévoyance. Au vu des perspectives d’inflation actuelles, qui posent un défi croissant aux investisseurs institutionnels notamment, cette caractéristique des infrastructures est également très précieuse sur le plan sociopolitique. Combinée à des placements traditionnels, la classe d’actifs Infrastructures offre non seulement un effet de corrélation positif, mais revêt aussi une importance croissante au sein de la gamme d’investissements disponibles.

Auteur: Domink Meyer, Client Portfolio Manager Infrastructure & Head Products, Swiss Life Asset Managers

Infrastructures en tant que classe d'actifs

Autres articles intéressants

blockchain

Actifs réels

Numériser l’immobilier avec des offres de jetons de titres

Avec les blockchains et leur technologie de registres distribués, la tokenisation immobilière gagne rapidement en importance dans toute l’Europe. Elle permet d’abaisser le seuil d’investissement, de réduire les coûts de transaction et le nombre d’intermédiaires, tout en apportant des liquidités à une classe d’actifs généralement illiquide.

Lire plus
freeway toll booth, Checkpoint on the road

Actifs réels

Les placements en infrastructures protègent de l’inflation

L’inflation ne cesse d’augmenter. Dans la zone euro, elle a récemment atteint 7,5%. En choisissant les infrastructures, les investisseurs peuvent s’en protéger partiellement.

Lire plus
Transport und Logistik - Arbeiter im Versandlager mit Gabelstapler // Transport and logistics - dispatch warehouse with forklift trucks and conveyor belt with parcels

Actifs réels

Investissements logistiques : couvrir tout le spectre

La logistique moderne dans les agglomérations est très demandée pour les placements financiers. Il existe un risque de manque de diversité des types d’emplacements, d’usages et d’objets. L’association de différents formats garantit une structure rendement/risque équilibrée et une large diversification.

Lire plus