A partir de 2021, l’approvisionnement de l’ensemble du portefeuille de BEOS AG sera neutre en carbone. Pour ce faire, BEOS a nettement optimisé l’approvisionnement énergétique de son portefeuille immobilier d’entreprise, qui s’étend sur quatre millions de mètres carrés de surface locative.

BEOS AG, filiale de Swiss Life Asset Managers, a nettement optimisé l’approvisionnement énergétique de son portefeuille immobilier d’entreprise, qui s’étend sur quatre millions de mètres carrés de surface locative. Depuis 2014, l’entreprise a réalisé des économies d’environ 4,5 millions d’euros. Sur ce montant, environ 2,9 millions d’euros concernent le gaz et 1,6 million d’euros, l’électricité. Tout cela a été rendu possible grâce à une gestion active de la consommation énergétique et des contrats avec Argentus, un conseiller leader dans le domaine de la gestion durable des bâtiments et de l’optimisation des coûts d’exploitation en Allemagne.

Citons comme exemples de mesures d’optimisation le regroupement des quantités livrées et le recours à une planification de l’approvisionnement à des moments particulièrement favorables. Pour ce faire, BEOS et Argentus ont développé un modèle d’achat dynamique personnalisé, dépendant du prix de la bourse. La sécurisation des quantités d’énergie livrées se fait sur la base de l’analyse du marché effectuée en continu par Argentus. Avec ce modèle, l’approvisionnement énergétique optimisé des biens immobiliers de BEOS n’est pas que ponctuel mais s’inscrit bien dans la durée.

Ce sont avant tout nos locataires qui bénéficient de ces économies au niveau des charges. Cela est parfaitement conforme à la philosophie de BEOS, qui se considère moins comme un bailleur que comme un prestataire de services pour ses locataires.

Approvisionnement énergétique neutre en carbone à partir de 2021

A partir de 2021, l’approvisionnement de l’ensemble du portefeuille de BEOS AG sera neutre en carbone. Ainsi, 19 400 et 12 900 tonnes de CO2 vont être économisées chaque année pour l’approvisionnement en électricité et en gaz respectivement. Ce total de 32 300 tonnes correspond à environ 161 millions de kilomètres de trajets moyens en voiture (123 g de CO2/km). Nous franchissons ainsi une étape clé dans la mise en œuvre de notre stratégie de développement durable. BEOS apporte ainsi une contribution efficace, car par leur utilisation, les immeubles d’entreprise présentent souvent une forte consommation d’énergie, qui est désormais neutre en carbone. Cela a un impact positif sur l’empreinte carbone de nos locataires. Selon l’Office fédéral de l’environnement, l’immobilier constitue un levier décisif pour la protection du climat. En effet, en Allemagne, les bâtiments sont responsables de quelque 35% de la consommation énergétique finale et d’environ 30% des émissions de CO2.

 

 Source: Première publication sur le site web de BEOS AG le 12.01.2021

Autres articles intéressants

Close up of a electric car charger with female silhouette in the background

Développement durable

Les accumulateurs peuvent fournir une énergie durable, résiliente et moins chère

Les accumulateurs soutiennent l’alimentation en énergie renouvelable intermittente sur site. Les panneaux solaires, par exemple, ne produisent de l’énergie que pendant la journée, alors que les bâtiments doivent également être alimentés durant la nuit. Les accumulateurs résolvent ce problème en stockant de l’énergie pour une utilisation ultérieure, favorisant ainsi l’accès à une énergie plus propre et moins chère.

Lire plus
Electric transmission lines in the forest

Actifs réels

Connectivité numérique et immobilier: le changement transformationnel approche

Zoom sur le Royaume-Uni: A mesure que les entreprises intègrent les technologies dans leur façon de travailler, leur demande d’énergie augmente. Ceci a une influence sur les bâtiments qu’elles choisissent d’occuper

Lire plus
Aerial view of Paris with Eiffel tower during sunset

Tendances

La crise du Covid accélère les tendances existantes dans l’agglomération parisienne

Le Covid-19 a provoqué une crise sanitaire, sociale et économique qui accélère les tendances préexistantes. Cela a des conséquences majeures sur la mobilité urbaine, la manière dont les gens travaillent et l’utilisation des bâtiments. Mais comment l’épidémie affecte-t-elle le développement urbain et l’immobilier dans le Grand Paris? Quelles sont aujourd’hui les perspectives pour les différents types de biens et les quartiers de la ville?

Lire plus