Alors que la population urbaine mondiale va doubler d’ici 2050, l’immobilier doit s’adapter rapidement pour éviter l’accélération du changement climatique.

Actuellement, la construction et l’exploitation de bâtiments consomment 36% de l’énergie utilisée dans le monde et sont à l’origine de 39% des émissions de gaz à effet de serre. La construction est le premier consommateur mondial d’acier, de cuivre et de béton, des matériaux très gourmands en carbone. Selon l’ONU, les bâtiments représentent plus de la moitié de la consommation mondiale d’électricité.

Malgré l’adoption croissante de pratiques plus durables et une réglementation plus stricte ces dernières années, les émissions directes et indirectes provenant de l’exploitation des bâtiments ont augmenté en moyenne de 1% par an entre 2010 et 2020, date à laquelle elles ont soudainement reculé du fait principalement de la chute de l’activité liée à la pandémie.

Pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, tous les nouveaux bâtiments et un cinquième du parc immobilier existant devront être compatibles zéro carbone d’ici 2030, selon l’Agence internationale de l’énergie, un objectif qui n’est actuellement pas bien engagé.

Cependant, le monde ne cesse d’évoluer, et la dynamique autour de la transition climatique s’accélère. Les énergies renouvelables ont été la source d’énergie pour les bâtiments qui a connu la plus forte croissance entre 2010 et 2018, avec une progression de 21%, en grande partie grâce au déploiement des pompes à chaleur.

Les gouvernements, concepteurs, constructeurs et principaux acteurs de l’immobilier prennent des mesures pour décarboniser le parc immobilier mondial et améliorer la performance énergétique dans tous les domaines. De plus en plus, les entreprises de la PropTech proposent des solutions innovantes pour réduire l’empreinte carbone des bâtiments. Et surtout, les investisseuses et investisseurs manifestent clairement leur soutien à des projets durables et socialement responsables.

Paris : une éco-ville offrant un marché axé sur les bureaux durables

Si la solidité des fondamentaux économiques a depuis longtemps rendu le marché de bureaux du centre de Paris attrayant pour les investisseurs, sa résilience peut également être attribuée aux solides résultats de la ville en matière écologique.  Malgré les perturbations causées par les confinements dus au Covid-19, l’activité locative sur le marché de bureaux de la ville a fortement rebondi en 2021, portant les loyers « prime » à un nouveau record de 930 euros/m2. Au lieu de provoquer un exode massif de travailleuses et travailleurs, l’appétit pour le travail hybride dans le sillage de la pandémie semble avoir renforcé l’attrait du centre de Paris comme lieu de vie, de travail et de connexion.Ce n’est certes pas une coïncidence si la capitale française poursuit un agenda vert qui s’aligne sur le traité international de 2015 sur le changement climatique signé sur son propre territoire il y a sept ans. Parmi les initiatives récentes, citons l’interdiction pour les voitures de circuler dans certaines zones une fois par mois, la multiplication par cinq du réseau de pistes cyclables entre 2015 et 2020, la piétonnisation de quartiers entiers, le repositionnement d’actifs immobiliers sous-utilisés et la transformation d’une partie d’une route longeant la Seine en un grand parc riverain.  

Grafik Forte hausse des loyers de bureaux à Paris

Au cœur de la vision de la capitale se trouve la « ville en 15 minutes » qui permet aux habitants de se rendre au travail et d’accéder à tous les services dont ils ont besoin à quelques minutes à pied ou à vélo de chez eux. Le Grand Paris Express, le plus grand projet de transport en commun d’Europe, donne un coup de fouet supplémentaire aux employées et employés de bureau. Une fois qu’il sera achevé en 2024, ce réseau automatisé de 68 nouvelles gares et 200 km de voies permettra de relier les 7 millions d’habitants de la capitale et de ses banlieues les plus proches.

Paris est déjà une plaque tournante pour les grands acteurs des énergies renouvelables comme Engie et Veolia ainsi que pour les développeurs avant-gardistes comme Vinci, Bouygues et Nexity. Parmi les entreprises de la tech, Google et Facebook ont récemment ouvert des bureaux dans la ville. Avec l’ajout de projets uniques à faible émission de carbone, tels que l’Eco-Campus Harmony soutenu par Swiss Life Asset Managers , nous pensons que la Ville Lumière conservera sa réputation de refuge pour les investisseurs sur le long terme.

Grafik2-fr

Eco-campus Paris Ouest : l’équilibre entre espace de travail et développement durable

Exemple actuel et emblématique soutenu par Swiss Life Asset Managers, un campus de bureaux adapté à un avenir sobre en carbone est en train de prendre rapidement forme en bordure du plus grand quartier d’affaires d’Europe. L’éco-campus Harmony est un complexe de quatre bâtiments répondant aux normes environnementales les plus élevées, situé dans un parc paysager à La Garenne-Colombes, en banlieue parisienne, à côté de La Défense, le quartier d’affaires de la capitale. Développé par Nexity sur un ancien site PSA et dont la livraison est prévue en 2024, il sera le nouveau siège du géant de l’énergie Engie. Ce projet conçu pour être à l’épreuve du temps bénéficiera de plusieurs certifications environnementales et sociales, dont BREEAM Excellent, HQE Excellent1, E3C12, Biodivercity, Wiredscore Gold et présentera de nombreux avantages :

Faible empreinte carbone : le campus sera chauffé et refroidi à 100% à partir d’énergies renouvelables dont environ 70% sont produits sur site (géothermique et photovoltaïque).

Excellentes liaisons de transport : le tramway T2 à proximité permettra de rejoindre La Défense en six minutes du centre-ville, et le site est à quelques pas de deux lignes de transport rapide qui devraient ouvrir prochainement sur le nouveau réseau du Grand Paris Express.

Confort et bien-être : le campus offrira des espaces de travail confortables et adaptables à l’intérieur d’un parc paysager vert de 1,3 hectare, agréablement aménagé, ainsi qu’une salle de sport, une crèche, des restaurants et des magasins accessibles à la communauté locale.

eco-campus-visual

Vue prospective de l’éco-campus Paris Ouest | Source : Nexity

Notre trajectoire de décarbonisation

Les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) font partie intégrante de la stratégie commerciale de Swiss Life Asset Managers, et nous sommes conscients des risques et des opportunités dans ce domaine à forte croissance. En tant que signataire des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI), nous nous efforçons constamment de veiller à ce que notre stratégie commerciale soit conforme aux Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU et à l’Accord de Paris sur le Climat.

Swiss Life Asset Managers s’est engagée à réduire d’ici 2030 l’intensité CO2 de son portefeuille immobilier direct de 20% par rapport aux niveaux de 2019, notamment en investissant dans l’énergie solaire, le chauffage, le refroidissement, la ventilation et l’électromobilité et en renforçant son expertise interne en matière d’efficacité énergétique. Pour rester sur la bonne voie, nous avons mis au point un outil de réduction des émissions de carbone conforme aux meilleures pratiques actuelles, en fixant des objectifs intermédiaires qui font l’objet d’un suivi continu et d’une évaluation annuelle.

1 HQE™ est la certification française décernée aux projets de construction et de gestion de bâtiments ainsi qu’aux projets d’urbanisme. HQE™ encourage les meilleures pratiques, la qualité durable des projets de construction et offre des conseils d’experts tout au long de la vie du projet. 
2 E+C- est un label expérimental français lancé fin 2016 par le Ministère de l’Environnement français, dans le but de préfigurer la Réglementation environnementale 2020 (RE2020).

 

Auteurs : Beatrice Guedj, Head of Research & Innovation France & Francesca Boucard, Head Real Estate Research & Strategy, Swiss Life Asset Managers

Découvrez ici les classes d'actifs dans lesquelles Swiss Life Asset Managers investit.

Autres articles intéressants

FINANCIAL SERVICE concept with Data analyzing in Forex, Commodities, Equities, Fixed Income and Emerging Markets. the charts and summary info show about "Business statistics and Analytics value".

Securities

Les obligations des marchés émergents offrent un fort potentiel

Bienvenue à ce nouveau numéro de «Fixed Income Pulse Check». Notre expert Daniel Rempfler, Head Rates & Emerging Markets, voit un fort potentiel dans les obligations des pays émergents. Malgré un environnement adverse, il estime que le moment est actuellement propice pour investir dans cette classe d’actifs.

Lire plus
Brannhof Glockengiessen Sanierung Swiss Life

Real Assets

Swiss Life Brannhof – la coulée d’une cloche pour « Art et bâtiments »

La rénovation du Swiss Life Brannhof dans la Bahnhofstrasse de Zurich progresse à grands pas. Et tandis que sur le chantier, on continue de creuser, de souder et de fraiser, ailleurs, les travaux préparatoires pour « Art et bâtiments » ont déjà démarré. Ainsi, la première cloche d’un carillon a été récemment coulée chez Rüetschi AG à Aarau.

Lire plus
MoodBild-swisslife-brannhof-geruestabbau

Actifs réels

Swiss Life Brannhof – assainissement complet d’un bâtiment historique

La rénovation du Swiss Life Brannhof sur la Bahnhofstrasse de Zurich progresse à grands pas. Que s’est-il passé sur le chantier au cours des derniers mois ? Quelles découvertes ont réservées jusqu’à présent les travaux et quelles sont les prochaines étapes ? Impressions depuis le chantier.

Lire plus