Swiss Life tient à vous offrir le meilleur service possible en tout temps. Afin que vous puissiez faire un usage optimal de notre site Web et que nous puissions continuellement l’améliorer, nous utilisons des cookies. En continuant à utiliser le site Web, vous consentez à l’usage de cookies.

Swiss Life Asset Managers récompense les meilleurs travaux de mémoire du secteur financier

08.11.2018

Hier soir, pour la cinquième fois consécutive, Swiss Life Asset Managers a décerné le prix Swiss Life de fin d’études aux meilleurs travaux de master et de bachelor en finances, en partenariat avec la Haute Ecole de Lucerne et le journal Finanz und Wirtschaft.

original

Sur l’ensemble de la Suisse, 28 travaux de bachelor et de master menés dans les domaines les plus divers avaient été déposés par différentes hautes écoles spécialisées, leur point commun étant de traiter du monde de la finance. Quatre travaux ont été jugés comme excellents par le jury d’experts et ont reçu le prix convoité hier soir au siège de Swiss Life à Zurich. En plus d’une distinction, les lauréats ont reçu une prime pour leur performance exceptionnelle.

Lors de la remise du prix, Stefan Mächler, Chief Investment Officer du groupe Swiss Life, a salué le lien étroit avec la pratique des travaux de mémoire: «Les diplômés ont mis à l’épreuve les modèles existants, développé de nouvelles approches et mis en évidence les facteurs liés à la concurrence qui pourraient avoir une influence sur le monde financier de demain.» Pour le professeur Christoph Lengwiler, membre du jury et chargé de cours à l’Institut für Finanzdienstleistungen Zug (IFZ) de la Haute Ecole de Lucerne, il est indispensable, en période de forte pression et de marchés concurrentiels, de procéder à une remise en question critique et de regarder au-delà des frontières. Selon lui, il ne fait pas de doute: «Les exigences imposées aux collaborateurs dans le monde de la finance sont en constante augmentation et évoluent rapidement. Il est donc important d’examiner attentivement les questions financières pour continuer à exister dans un environnement concurrentiel. C’est pourquoi je suis très heureux que les étudiants mènent des travaux de recherche innovants et tournés vers l’avenir. Nous récompensons volontiers ce courage.» Ce prix doit aussi inciter les futurs diplômés du secteur financier à oser ouvrir de tels questionnements.

Les lauréats

Gabriela Leupp, d’Eglisau, diplômée en économie de la Haute Ecole spécialisée de Lucerne, visait dans son mémoire de fin d’études à développer un ensemble d’instruments pour les banques en vue de mieux évaluer les risques et la solvabilité d’un entrepreneur général lors de l’octroi de prêts. Au travers de huit études de cas, elle a analysé la gestion de projet de construction et la gestion des risques des entrepreneurs généraux et a formulé des recommandations concrètes pour l’évaluation et le suivi du crédit. Pour ce travail, le jury lui a attribué le prix Swiss Life de fin d’études doté de 5000 francs dans la catégorie Master. L’avis du jury : «Le travail est très bien structuré et offre aux banques de nouvelles perspectives en matière d’évaluation du crédit et de surveillance des entrepreneurs généraux.»

Razije Tairi, de Seewen, diplômée en économie de la Haute Ecole spécialisé de Lucerne, a analysé l’impact du micro-blogging sur les prévisions boursières, en particulier l’implication de Twitter dans le développement des stratégies commerciales. Pour cette étude, elle a collecté sur une période de plus de 10 semaines plus de 150 000 tweets contenant le symbole boursier. L’avis du jury : «Le travail est bien structuré, clair, et permet de tirer de précieux enseignements dans un domaine peu exploré jusqu’à présent.» Le jury a honoré ces résultats par l’attribution du prix de reconnaissance Master doté de 2500 francs.

Laurent Itin, de Zurich, diplômé de la Haute Ecole spécialisée Kalaidos, a réalisé une analyse de l’application des big data dans les petites et moyennes banques de détail alémaniques. Dans ce cadre, il a élaboré des recommandations d’action au moyen d’une étude empirique qualitative menée auprès de 14 représentants de dix petites et moyennes banques de détail alémaniques. Il a en outre opéré une analyse de contenu structurée pour un prestataire de services informatiques dans le secteur bancaire en s’appuyant sur des scénarios de big data concrets. L’avis du jury : «Pour son approche systématique et les recommandations d’action claires qui en découlent, l’auteur reçoit le prix de fin d’études Swiss Life de la catégorie Bachelor, doté de 5000 francs.»

Philip Brand, de Saint-Barthélemy, diplômé de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud, a effectué une analyse complète de l’environnement et de l’entreprise, un petit garage, et a élaboré trois scénarios pour planifier la relève. L’élément central de ce travail était l’évaluation de l’entreprise à l’aide de diverses méthodes en la matière couramment utilisées dans la pratique. L’avis du jury : «Il s’agit d’un travail très complet, clair et sans erreur qui aborde un problème pratique et qui est un grand atout pour un propriétaire d’entreprise.». L’auteur été honoré par le prix de la reconnaissance Bachelor, doté de 2500 francs.

Les Hautes écoles spécialisées des lauréats se voient verser 1500 francs pour le prix de fin d’études Swiss Life ainsi que 1000 francs pour le prix de reconnaissance.

A propos du prix de fin d’études Swiss Life

Le prix de fin d’études Swiss Life, décerné en collaboration avec l’Institut für Finanzdienstleistungen Zug (IFZ) de la Haute Ecole de Lucerne et le journal économique Finanz und Wirtschaft, offre aux hautes écoles suisses une plateforme pour les travaux de recherche novateurs et axés sur la pratique. Il récompense chaque année les meilleurs mémoires dans les domaines des placements financiers, des marchés financiers, des prestataires de services financiers, des instruments financiers et de la corporate finance.

Membres du jury du prix de fin d’études Swiss Life

Philippe Béguelin, responsable de la rubrique Marchés,
Finanz und Wirtschaft

Peter Kuster, responsable Rédaction et relecture,
Banque nationale suisse

Christoph Lengwiler, Institut für Finanzdienstleistungen Zug (IFZ),
Haute Ecole de Lucerne

Annelis Lüscher Hämmerli, Chief Risk Officer,
Swiss Life Asset Managers

Hansruedi Scherer, partenaire et membre de la  direction,
PPCmetrics, Zurich

Les lauréats de gauche à droite:

  • Philip Brand, Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud, prix de reconnaissance Bachelor
  • Gabriela Leupp, Hochschule Luzern, prix Swiss Life de fin d'études Master
  • Razije Tairi, Hochschule Luzern, prix de reconnaissance Master
  • Laurent Itin, Kalaidos Fachhochschule Schweiz,prix Swiss Life de fin d'études Bachelor
  • Stefan Mächler, Group Chief Investment Officer

 

loading
×