Le secteur du stockage privé représente une opportunité d’investissement intéressante, malgré les secousses macroéconomiques actuelles qui vont croissant. En dépit de l’évolution des difficultés, une stratégie active peut générer des rendements locatifs intéressants.

Au fil de l’année, les perspectives économiques se sont nettement dégradées. Les attentes d’inflation et de taux d’intérêt ont augmenté à mesure du ralentissement de la croissance du PIB. Cette détérioration des perspectives a sans nul doute affaibli le moral des investisseurs et poussé les gestionnaires de portefeuille à réévaluer leurs stratégies. Même s’il subsiste des opportunités dans les immeubles commerciaux traditionnels, les perspectives plus résilientes du secteur des placements alternatifs sont au centre des préoccupations de ceux qui cherchent à diversifier et à saisir la croissance. Le stockage privé attire les investisseurs grâce à la solidité des fondamentaux de marché sous-jacents.

L’évolution des pratiques commerciales soutient la demande

Le stockage privé devrait bénéficier des changements structurels du commerce de détail. Les consommateurs privilégient de plus en plus les petits détaillants locaux ou indépendants, les médias sociaux et les technologies de paiement électronique offrant aux PME une plateforme pour vendre des biens en ligne et soutenir la croissance moyennant des frais minimes. Le stockage privé permet à ces exploitants de stocker leurs réserves à proximité des consommateurs et à des conditions plus souples que pour les unités industrielles traditionnelles. En effet, 63% des entreprises du Royaume-Uni ayant recours au stockage privé comptent moins de 3 salariés et 84% moins de 10 salariés.

Taille des entreprises recourant au stockage privé au Royaume-Uni : nombre de salariés

Au Royaume-Uni, 63% des entreprises ayant recours au stockage privé comptent moins de 3 salariés et 84% moins de 10 salariés.
Au Royaume-Uni, 63% des entreprises ayant recours au stockage privé comptent moins de 3 salariés et 84% moins de 10 salariés.

Le stockage privé constitue une solution pour PME à des conditions plus souples que dans l’immobilier traditionnel

La demande des utilisateurs nationaux est également en hausse en réaction aux tendances du secteur résidentiel, notamment en raison de la réduction de la taille des maisons et des nouveaux modèles locatifs émergents. Environ la moitié des utilisateurs domestiques déclarent utiliser le stockage privé en raison du manque d’espace chez eux. Avec l’augmentation des taux d’intérêt et des coûts du logement, il est probable que moins de ménages seront en mesure d’occuper des unités d’habitation plus grandes, ce qui favorisera la croissance de ces utilisateurs à court terme.

Raréfaction du choix

En parallèle, le choix pour les utilisateurs se réduit comme peau de chagrin. Les taux d’occupation augmentent régulièrement, atteignant 83,3% en 2021, le niveau le plus élevé depuis que la Self-Storage Association britannique a commencé à recueillir des données en 2004. En outre, le Royaume-Uni manque cruellement d’espace, et ce de manière fondamentale. Les Etats-Unis sont un marché plus mature et fournissent environ 9,44 pied carré (0,9 m2) d’espace libre de stockage par habitant, contre à peine 0,73 pied carré (0,07 m2) au Royaume-Uni, laissant augurer d’une importante capacité d’expansion future. L’opportunité est encore plus marquée en Europe continentale, où il n’y a que 0,21 pied carré (0,02 m2) d’espace libre par habitant.

Surface de stockage par habitant

Le Royaume-Uni dispose d’à peine 0,73 pied carré (0,07 m2) d’espace de stockage privé par habitant, contre 9,44 pied carré (0,9 m2) aux Etats-Unis, augurant d’une marge de croissance importante.
Le Royaume-Uni dispose d’à peine 0,73 pied carré (0,07 m2) d’espace de stockage privé par habitant, contre 9,44 pied carré (0,9 m2) aux Etats-Unis, augurant d’une marge de croissance importante.

Le Royaume-Uni et l’Europe affichent un manque cruel et fondamental d’unités par rapport aux marchés plus matures

Etant donné que le secteur bénéficie de la possibilité d’augmenter à l’envi les tarifs de location au lieu de se limiter à l’expiration ou à la révision du bail, les conditions actuelles de l’offre et de la demande favorables aux exploitants laissent entrevoir un fort potentiel de croissance des revenus à court terme, qui pourrait servir de couverture contre l’inflation. Dans le même temps, la granularité des revenus accroît la résistance dans un contexte économique affaibli.

Des avantages durables

Le secteur est également favorable à l’ESG. Les actifs consomment peu d’énergie et leurs grands toits plats conviennent généralement bien aux panneaux photovoltaïques. Par conséquent, il devrait être possible de produire de l’énergie excédentaire et d’atteindre l’objectif d’une exploitation neutre en carbone. L’ajout de points de recharge pour véhicules électriques est également important pour accompagner la transition vers la mobilité électrique.

Gestion du risque opérationnel

Le risque principal est d’ordre opérationnel, car les sites de stockage privé sont généralement des actifs plutôt gérés que loués, de sorte que les investissements sont susceptibles de nécessiter une gestion intensive. Il est également essentiel d’obtenir des tarifs de location corrects, en particulier lorsque l’on envisage des augmentations. Une attention particulière à l’évolution du taux d’occupation peut permettre de maximiser la hausse des loyers en adaptant la configuration du site aux unités les plus demandées.
Le déséquilibre offre-demande est favorable à l’investissement, mais le resserrement des revenus discrétionnaires des ménages et la pression des coûts sur les entreprises permettent de rétorquer à des hausses trop offensives par une forte baisse du taux d’occupation. Une stratégie de marque et une tactique numérique solide devraient également figurer au cœur du plan d’exploitation, car les entrepôts dédiés au stockage privé dépendent fortement de Google pour générer des recettes. Une enquête de la Self-Storage Association a par exemple révélé que 73% des personnes interrogées au Royaume-Uni utiliseraient Internet pour trouver de l’espace de stockage privé.

Ce risque opérationnel exige une solide équipe de direction pour maintenir le taux d’occupation. Toutefois, les fondamentaux sous-jacents de l’offre et de la demande font du secteur une opportunité d’investissement intéressante et fiable dans des immeubles commerciaux sur le long terme.

Découvrez ici les classes d’actifs de Swiss Life Asset Managers.

Autres articles intéressants

Ahornpark Wohlen

Actifs réels

Projet intergénérationnel : se loger et travailler à Wohlen

Le « Ahornpark » à Wohlen permet de vivre en toute liberté de choix et sans obstacles dans 58 appartements. La nouvelle construction jouit d’un emplacement central et d’un accès aisé aux lieux de loisirs, de shopping et de travail environnants.

Lire plus
La photo montre le développement urbain vers l’intérieur de la Europaallee

Actifs réels

Réévaluer les stratégies d’investissement immobilier dans une économie britannique en mutation

L’économie britannique a changé, les stratégies d’investissement immobilier doivent donc être également réévaluées. Dans un contexte de hausse des taux d’intérêt et de mutations structurelles, une stratégie de gestion de fortune plus active s’impose.

Lire plus
La photo montre le développement urbain vers l’intérieur de la Europaallee

Développement durable

Biodiversité : un enjeu stratégique

En plus de la lutte contre le réchauffement climatique, la Finance se découvre un nouveau défi de taille avec la préservation de la biodiversité.

Lire plus